La timigraphie exposée sur l’île de ré

Le photographe Philippe Kerignard expose une méthode de photographie unique en France et dont les adeptes sont rares dans le monde. Afin de faire connaître la timigraphie, une exposition a donc été organisée à Rivedoux-plage.

Qui est Philippe Kérignard ?

De métier, Philippe Kérignard est un ingénieur en télécom à Paris. Pour lui, la photographie n’est pas une réelle source de revenus. Toutefois, il a décidé de se lancer dans la photographie en adoptant une technique de prise dont deux photographes aux Etats-Unis sont les seuls à utiliser. C’est en regardant les Jeux Olympiques qu’il eut l’idée de s’y intéresser. Comprenant la technique de scanner utilisée pour les photos finish grâce au niveau de qualité des photos, Philippê Kérignard décida à son tour de se lancer dans la timigraphie.

Comment fonctionne la timigraphie ?

Le principe de la timigraphie est assez simple. En l’adaptant à la photographie, on découvre que la photo représente bien tout ce qui se passe devant l’objectif durant une période allant de 2 minutes 30 à 30 minutes. Par rapport à la vitesse de déplacement de ce qui est capturé sur la photo, l’image d’un objet peut devenir plus ou mois large. Un simple voiture aura l’air plus longue comme une limousine si elle est à l’arrêt, par contre elle prendra l’apparence d’un trait si elle roule vite.

Le contraste, c’est de l’art

Les photos prises éblouissent tellement ce technique est toute nouvelle en France. Les formats sont au format panoramique et montrent des forment assez originales. Cela est bien entendu très différent des photographies classiques qu’il a l’habitude de prendre, mais c’est surtout cette différence qui fait tout le succès de la timigraphie. On ne peut qu’être fasciné par les photos de mer qui ont été prises à Rivedoux et à La Rochelle.

Une exposition sur l’île de ré

Rivedoux est le lieu d’exposition de Philippe depuis deux ans, avec le soutient de sa mère Hermine Kerignard qui est artiste peintre. Les œuvres peuvent être vues dans le bureau du port. A ce jour, les retours obtenus permettent à Philippe d’affirmer que ses photos sont très appréciées. Les admirateurs font même référence aux couleurs vives qui s’en dégagent. Philippe Kérignard n’a qu’une envie, c’est de pouvoir exposer ses œuvres le plus souvent possible, il a donc décidé de réaliser un book. Son but est de concilier sa passion pour l’art de la photographie et son métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × quatre =